JE SUIS PERDUE

J’entends pas de télévision avant 3 ans et d’un autre côté que l’enfant peut se réguler dans sa consommation d’écran.

Je lis que retenir mon enfant pour l’empêcher de traverser la route est une VEO (violence éducative ordinaire) et d’un autre côté que j’agis pour sa protection.

J’entends aussi qu’il ne faut pas dire non à son enfant et répondre à tous ses besoins et d’autres disent qu’il faut exprimer nos limites en tant que parent.

Je suis perdue, je ne sais plus quoi faire pour être une mère « parfaite » et que mon enfant soit épanoui.



Les comptes sur la parentalité se multiplient, et c’est une bonne chose. Cependant, j’ai remarqué qu’on peut lire des tas d’informations et leurs contraires. Et il y a de quoi être vraiment perdu!


Il faudrait faire telle chose ou de telle manière sous prétexte sinon d’être violent ou que les répercussions soient délétères pour l’enfant.


En fait ces divergences de conseils sont tout à fait normales. Et je vous dévoile pourquoi.

Nous ne partons pas tous du même point de départ, nous n’avons pas tous les mêmes valeurs, les mêmes objectifs... Il n’y a donc pas une unique parentalité et une seule et unique façon de voir.


Le travail d’un accompagnant ou coach n’est pas de vous dire ce que vous devait faire ou ce que vous faites est mal. Son travail est de vous questionner sur vous, le chemin que vous souhaitez emprunter, vers où vous allez envie d’aller, en fonction de votre vie, vos valeurs, votre enfant, en incluant son développement, ses pathologies et ses besoins...


Vouloir adopter la vie de l’autre ou des recommandations qui n’ont pas de sens pour vous peuvent être une grande source de stress, et donc contre-productif dans votre accompagnement ( stress = tensions = cris)


De plus, se calquer sur les « yakafokon » ne permet pas d’être en conscience et en observation de son enfant.

Un enfant pourra se réguler sur un écran quand un autre TDAH ne pourra pas et aura besoin d’un cadre pour cet usage.


𝚀𝚞𝚎𝚕𝚕𝚎 𝚍𝚒𝚛𝚎𝚌𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚎𝚜𝚝 𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓𝚎 𝚜𝚘𝚞𝚑𝚊𝚒𝚝𝚎 𝚎𝚖𝚙𝚛𝚞𝚗𝚝𝚎𝚛 𝚊𝚟𝚎𝚌 𝚖𝚎𝚜 𝚎𝚗𝚏𝚊𝚗𝚝𝚜? .


C’est la première question que je vous invite à vous poser pour redéfinir les lignes de VOTRE parentalite, en fonction de VOTRE famille, VOS valeurs et VOTRE point de départ.


Une route pas toujours évidente avec parfois des gros rochers qui entravent l’avancée, des pannes, des demi-tours.




Vous pouvez vous posez ces questions seules et si vous constatez que vous avez besoin d’un peu de soutien, sachez que vous pouvez rejoindre le programme Cultiver le bonheur familial ou bien être accompagné en coaching



0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Cultiver le bonheur familial